Rita Letendre

Artiste canadienne, A.R.C, L’Association des peintres non figuratifs de Montréal ,Ordre du Canada

Rita Letendre

La peintre canadienne Rita Letendre est née en 1928 à Drummondville au sein d’une famille modeste. Québécoise et abénaquise, Letendre eut une enfance difficile due aux préjugés et à la pauvreté. Toute sa vie, elle en garde un souvenir difficile. Étant l'aînée et nouvellement installée à Montréal, elle doit s'occuper de ses frères et soeurs plus jeunes alors que ses deux parents travaillent pour subvenir aux besoins financiers. À l'âge de 17 ans, elle quitte la maison familiale. Elle est alors embauchée dans un restaurant comme serveuse et entre deux services, elle dessine les portraits des clients.

Elle complète sa formation académique à l'École des beaux-arts de Montréal en 1948. En compagnie du peintre Ulysse Comptois, Rita Letendre assiste à une exposition organisée par les Automatistes. Rita Letendre découvre ce mouvement artistique avec enthousiasme. Elle rejette ainsi le modèle figuratif traditionnel. Rita Letendre s'associe au mouvement automatiste, mais elle élabore rapidement une nouvelle vision, un style propre à elle-même. Les premières expositions de Letendre sont tenues avec le groupe des Automatistes. En 1955, elle tient sa première exposition solo. En 1959, elle remporte le prix de la Jeune Peinture au Québec et ensuite le prix Rodolpe de Repentigny.

Ses expositions solos commenceront dans les années 1960 et la critique la qualifiera comme ''peintre de choc de sa génération'’. Au début de la décennie 1960, elle quitte pour l'Europe accompagnée d'Ulysse Comptois grâce à une bourse du Conseil des arts du Canada. Elle voyage dans plusieurs pays dont l'Italie et Israël. Elle y rencontre le sculpteur Kosso Eloul et se marie. Les mois passés à l'étranger sont productifs et elle envoie beaucoup d'oeuvres à la Galerie Camille Hébert de Montréal. À son retour en 1963,  l'intérêt du public est grand et Letendre tente de suffire à la demande. Ses oeuvres sont alors composées d'empâtement épais et lourd de couleurs foncées et claires.

L'Université de Californie lui commande une murale d'art public. La complexité du projet mesurant plus de 24 pieds pousse l'artiste à réaliser les effets de lumière en à-plat avec des couleurs plus claires.  Ainsi, le style de Letendre se développe avec une nouvelle technique qui marque un point décisif dans sa production. Elle restera en Californie pour trois ans avec son mari Kosso Eloul, elle y développe le médium de la sérigraphie et de l’eau-forte. Durant ces années aux États-Unis, elle commence à vouloir se débarrasser des encadrements qui, selon elle, nuisent au tableau. Elle finira cette quête quelques années plus tard en créant elle-même ses propres châssis.

En 1970, le couple s'installe à Toronto de façon définitive. Elle développe une technique avec les rubans collants pour parfaire les lignes latérales de ses oeuvres.  Elle découvre par la suite l'aérosol qui lui permet d'obtenir l'effet souhaité et qui caractérise les oeuvres de cette décennie. En 1971, elle réalise une commande d'art public pour un édifice de Toronto. L’oeuvre s’intitule Higway Reaching for the Sky. Par la suite, elle réalise plusieurs autres commandes publiques pour l'Ontario dont la Toronto Transit Commission où elle réalise un vitrail gigantesque de 200 pieds de longueur pour la station de métro Glencairn et une commande pour le Train Transcontinental de VIA Rail.

Le Palm Springs Desert Museum lui consacre une rétrospective en 1974.

Elle reçoit en 2004 l'Ordre national du Canada, plus haute distinction pour un artiste d'art visuel au pays.


 

Les Galeries Cosner font l'achat et la vente de tableaux de l'artiste Rita Letendre. Contactez-nous à l'une de nos galeries pour vendre ou acheter des oeuvres d'art de Rita Letendre.

Les oeuvres de Rita Letendre disponibles

Ventes notoires de Rita Letendre

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +




Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.