Calibre d'oeufs

JEAN-PAUL RIOPELLE (1923 - 2002)

Calibre d'oeufs, 1985

  • Galerie

    Galerie Cosner au Ritz-Carlton Montréal

  • Médium

    Technique mixte sur papier marouflé sur toile par l'artiste

  • Époque

    Art d'après-guerre

  • Dimensions

    105 cm x 75 cm / 42'' x 29,75''

  • Signée

    Signée en bas à droite, signée et datée au dos

En 1985, Jean-Paul Riopelle reçoit le Grand Prix de la peinture de la ville de Paris. Provenance de la galerie Lelong, New York. Cette galerie ouvre ses portes à l'année 1985.  Oeuvre de Jean-Paul Riopelle exposée à la Galerie Moos de Toronto en 1988.

La nature sert inépuisablement de source d'inspiration pour l'artiste et de nombreux animaux ont peuplé ses toiles.  Pendant les années 70, le motif du hibou est récurrent, mais pour la décennie suivante, un autre volatile s'impose: l'oie blanche.   L'artiste amorce alors une période d'une importance capitale dans l'évolution de son style.  En effet, Riopelle en constante évolution dans son langage plastique, compose un motif animalier qui sera "autant de témoignages révérencieux, de poésie, de lignes et de gestes qui, sans avoir de prétentions documentaires, n'en sont pas moins de magnifiques métaphores sur la vie imaginée par un esprit vif, créatif et ludique" (Robert Bernier, 1999).

Bien que la facture de ses oeuvres change, le dialogue entre la forme et le fond, préoccupation majeure chez Riopelle depuis ses débuts, persiste.   Cependant, il joue différemment avec l'opposition entre la figuration et l'abstraction.  En effet, une série de points disposés différemment pourrait rendre l'oeuvre Calibres d'oeufs (1985) complètement abstraite.  

Il est d'autant plus intéressant de noter qu'au moment de l'exécution de cette peinture, Riopelle demeure encore en France.  Il ne revient définitivement qu'en 1989 au Québec et n'acquiert qu'en 1995 une demeure à l'Île aux Grues, le Manoir ancestral McPherson.  Il devient alors un insulaire permanent dans une île où il venait déjà régulièrement pratiquer la chasse, et ce, depuis une trentaine d'années.  Il y décède en 2002.  

Bernier, Robert (1999).  Un siècle de peinture au Québec, nature et paysages. Éditions de l'Homme, Québec, p. 302-303.
2.  Huot, Pascal (2009). « Tourisme culturel en milieu insulaire : Le cas de l’Île aux Grues. » Revue "Ethnologies", volume 31, numéro 1, 2009, p. 127–162. URL: http://id.erudit.org/iderudit/038503ar . Consulté le 24 octobre 2018.


 Achat et vente de tableaux du peintre canadien Jean-Paul Riopelle. Contactez-nous à l'une de nos galeries pour vendre ou acheter des oeuvres d'art de Jean-Paul Riopelle.

En savoir plus sur JEAN-PAUL RIOPELLE >

Partagez

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +


Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.

Les oeuvres de JEAN-PAUL RIOPELLE disponibles

Ventes notoires de JEAN-PAUL RIOPELLE