La chevauchée

Jean-Paul Lemieux (1904 - 1990)

La chevauchée, 1964

  • Galerie

    Galerie Cosner au Ritz-Carlton Montréal

  • Médium

    Huile sur toile

  • Époque

    Art canadien d'après-guerre

  • Dimensions

    36 cm x 129,54 cm / 14,5'' x 51’’

  • Signée

    Signée en bas à droite

L'année 1964 marque les soixante ans de l'artiste Jean-Paul Lemieux et pour cette occasion le journal Le Soleil fait paraitre un article titré: Jean-Paul Lemieux, une peintre québécois dont l'art est un continuel perfectionnement" . Ce titre est évocateur et décrit bien la carrière du peintre à cette époque. En fait, Jean-Paul Lemieux est au sommet de sa popularité, plusieurs expositions aux États-Unis, en France et aux Royaume-Uni ont lieu entre 1963 et 1964 . Sa reconnaissance au Canada n'est plus à faire et nombreux collectionneurs souhaitent s'enquérir des oeuvres de l'artiste. Malgré la grande demande pour ses oeuvres, Jean-Paul

Lemieux continue sa quête de perfectionnement artistique, il mentionne dans son entrevue avec Gaston L'Heureux: " Je ne suis pas un coloriste , mais un valoriste" . Bien qu'en début de carrière, l'artiste affirme avoir été influencé par les artistes tel que Suzor-Coté et Clarence Gagnon, Lemieux persiste à dire que sa plus grande influence est la peinture expressionniste allemande. Cet expressionnisme, qui se détache de la réalité, est plutôt soumise à l'émotion de l'artiste et c'est ce qui poussera Lemieux vers ce perfectionnement pictural des années 1960 et 1970.
Le thème équestre est un sujet valorisé pour reprendre les propos du peintre, et ce tout au long de sa carrière. Le cheval est régulièrement représenté. Dans toutes ses variantes équestres, le temps s'invite comme si le peintre puise dans un souvenir et des sentiments vécus de jeunesse. Ici , dans La chevauchée , le tableau représente une partie de baignade entre amis par un bel après-midi d'été où nous pourrions penser à une agitation et de l'excitation chez les protagonistes. La disposition espacée des cavaliers suggère plutôt un arrêt dans le temps et même à une certaine indépendance entre eux. Cette scène qui semble être arrêtée, comme si la jeunesse et la fraicheur des cavaliers-baigneurs seraient éternelles.

En savoir plus sur Jean-Paul Lemieux >

Partagez

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +




Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.

Les oeuvres de Jean-Paul Lemieux disponibles

Ventes notoires de Jean-Paul Lemieux