MARC-AURÈLE FORTIN

Artiste canadien - ARCA, Associé à l’Académie royale des arts du Canada

MARC-AURÈLE FORTIN

Le peintre Marc-Aurèle Fortin est né le 14 mars 1888 à Sainte-Rose. Cette région était, à cette époque, un haut lieu artistique où avaient vécu, entre autres, Clarence Gagnon et les familles Hébert et Chauvin.

Malgré la forte opposition paternelle pour une carrière d'artiste, le jeune Marc-Aurèle Fortin débute ses études à l'Académie commerciale catholique de Montréal puis à l'École du Plateau, tel que l'avait fait Clarence Gagnon quelques années plus tôt. Il y fut initié au dessin par le peintre et professeur Ludger Larose et il y remporta plusieurs premiers prix en dessin. Il continue son apprentissage au Monument national sous les directives d'Edmond Dyonnet, où ici encore, Fortin suit les traces du peintre Clarence Gagnon.

À 19 ans, son père Thomas Fortin, avocat puis juge à la Cour supérieure, n’envisage toujours pas d’un bon œil le chemin artistique suivi par son fils.  Il lui coupe alors les vivres et l’envoie dans l'Ouest canadien chez son frère où, pour subvenir à ses besoins il travaille dans une banque à Edmonton. C'est dans cette ville qu'il commence à peindre et il y tiendra d'ailleurs sa première exposition, qui fut très bien accueillie.  

Il quitte la ville pour aller parfaire ses études artistiques au Art Institute of Chicago. Il se démarque facilement et se fait offrir, à l'âge de 21 ans, un poste de professeur de dessin qu'il refuse toutefois pour revenir au Québec.

Grâce à l'influence de son père, il décroche un travail aux Postes qu'il conservera jusqu'en 1918. Fortin cherche à créer une école du paysage typiquement canadien sans aucune influence européenne. C'est en 1919 qu'il peint ses premières aquarelles avec les arbres troués dits "à l'éponge".
Le peintre Clarence Gagnon, lui nota d'ailleurs cette nouveauté. Il voyait que Fortin avait un génie pour les arbres, qu'il créait d'une façon nouvelle, dans un style différent. Dans le début des années 20, il peint des aquarelles ayant pour sujet : l'Île Ste-Hélène, les paysages ruraux et les Laurentides. Par la suite apparurent des grands ormes.

Marc-Aurèle Fortin disait qu'il ''voit la nature telle qu'il la peint", "nos automnes sont les plus colorés du monde". Contrairement à d'autres artistes qui rapportaient des pochades de l'observation en nature, Fortin peignait de petites aquarelles pour ensuite créer les huiles.

Depuis toujours, le cinéma attire l'artiste, mais c'est en 1953 après le décès de sa mère qu'il commence le projet d'un dessin animé qui ne vit jamais le jour. Dans les années 30, encouragé par son ami et peintre Adrien Hébert, il crée des gravures à l'eau-forte et à la pointe sèche.

Il part en Europe pour un voyage d'étude et d'observation de 6 mois.  En France, il visite Paris, Villefranche et Rouen, entre autres. Toujours en quête d'expérimentation, Marc-Aurèle Fortin développe alors sa "manière noire" qui consistait à peindre toute la surface en noir et y ajouter progressivement les couleurs. Il délaisse progressivement le noir pour le gris.

En 1940, le peintre Fortin conclut une entente avec la galerie l'Art français qui lui donne l'exclusivité. Fortin séjourne durant cette période en Gaspésie et y peint de nombreux paysages. L'artiste à partir de 1949 utilise de la caséine, un médium peu coûteux.

À la suite d'un mariage peu heureux, Fortin affaiblit par le diabète, engage M. Archambeault.  Cela ne s'avère pas un choix judicieux: ce dernier escroquera l'artiste en vendant à prix dérisoire les oeuvres du peintre à son insu. Sa situation sera rétablie grâce à M. René Buisson. Devenu complètement aveugle, Fortin s'installe au sanatorium de Macamic en Abitibi où il meurt en 1970.

Achat et vente de tableaux du peintre Marc-Aurèle Fortin. Contactez-nous à l'une de nos galeries pour vendre ou acheter des oeuvres d'art de Marc-Aurèle Fortin.

 

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +


Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.

Les oeuvres de MARC-AURÈLE FORTIN disponibles