MARC-AURÈLE FORTIN

Canadien - ARCA, Associé à l’Académie royale des arts du Canada

MARC-AURÈLE FORTIN

Achat et vente de tableaux du peintre Marc-Aurèle Fortin. Contactez-nous à l'une de nos galeries pour vendre ou acheter des oeuvres d'art de Marc-Aurèle Fortin.

Marc-Aurèle Fortin naît le 14 mars 1888 et décède dans le plus grand dénuement le 2 mars 1970, à la veille de son 82e anniversaire.

Il mène de front ses travaux scolaires et son initiation artistique à l’École du Plateau auprès de Ludger Larose. Sur recommandation de son professeur, il s’inscrit à l’école du soir au Monument National et a pour maîtres: Alfred Laliberté, Joseph Franchère, Marc-Aurèle de Foy Suzor Côté et l’un de ses professeurs préféré, Edmond Dyonnet, qui l’encourage et le guide.

À 19 ans, son père Thomas Fortin, avocat puis juge à la Cour supérieure, n’envisage pas d’un bon œil le chemin artistique suivit par son fils.  Il lui coupe alors les vivres et l’envoie à Edmonton chez son frère où il est contraint pour gagner sa vie de travailler à Postes Canada.

En 1918, il fait ses premières aquarelles. Deux ans plus tard apparaissent ses aquarelles aux arbres troués.

Ensuite viennent les ormes démesurés sous lesquels se cachent d’humbles demeures. En 1928, Fortin réalise des aquarelles pures d’une qualité exceptionnelle. En 1936, il conçoit une technique qui consiste à peindre sur fonds noirs pour "intensifier la relation entre l’ombre et la lumière" et parallèlement, il commence à peindre sur fonds gris, couleur propice pour décrire l’atmosphère chaude des ciels du Québec. En 1950, l’artiste découvre la caséine, un médium bon marché et facile à préparer. Il brosse des tableaux d’une grande puissance jusqu’en 1955. C’est la fin de sa prolifique carrière, car la maladie l'enveloppe et le terrasse. Il confie à son gérant près de deux mille tableaux, dont plusieurs malheureusement prendront le chemin du dépotoir. En 1959, il reprend ses pinceaux, mais ce n’est plus le grand Fortin. Jusqu’en 1967 l’artiste dessine péniblement de mémoire des paysages au crayon feutre.

En 1940, il signe un contrat d’exclusivité avec la Galerie L’Art Français (jusqu’en 1955).

Expositions individuelles et collectives

Fortin a participé à plus de 130 expositions montréalaise, nationales et internationales.

1908 - Première exposition à Edmonton, chez Traves & Co.

1930 - Exposition à Prétoria en Afrique du Sud.

1939 - Exposition à Londres - Tate Gallery - et à Glouscester.

1942 - Exposition à l’Art français qui se répètera tous les deux ans.

1944 - Première exposition en solo au Musée du Québec.

1946 - Exposition de groupe à Rio de Janeiro au Brésil.

1948 - Exposition d’aquarelle à Almelo, au pays-Bas.

1954 - Musée des beaux-arts de Montréal.

1963 - Rétrospective de la Galerie nationale du Canada.

1975 - Création de la Fondation Marc-Aurèle Fortin. René Buisson en est le président fondateur.

1984 - Inauguration du Musée Marc-Aurèle Fortin placé sous l’égide de la fondation du même nom. Ses portes ferment au printemps 2007.

Publications

Environ 80 publications et 20 livres ont décrit la vie et/ou l’œuvre de Fortin.

1908 - Un article dans le Courrier de l’Ouest fait l’éloge de ce jeune peintre amateur et lui promet un très bel avenir.

1966 - Dénonciation des mauvais traitements subit par Fortin par Louis-Martin Tard dans La Patrie.

Prix et bourses

1938 - Prix Jessie Dow de l’Art Association of Montreal.

1939 - Il remporte une médaille de bronze à l’Exposition universelle de New York.

1942 - Membre associé de l’Académie royale du Canada.

1945 - Récipiendaire du Grand Prix de la province de Québec.

Voyages

1909 à 1911 - Fortin passe deux ans aux États-Unis à l’Institute of Chicago pour parfaire son art

1934 - Séjour d’un an en France

 

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +

Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.

Les oeuvres de MARC-AURÈLE FORTIN disponibles