Edmond Dyonnet

Peintre canadien

Edmond Dyonnet

Edmond Dyonnet naît le 25 juin 1859 à Crest en France fût un des plus influents professeurs et portraitiste de son époque. Il sera à l’origine de la création de l’École des beaux-arts de Montréal.

Né d’une famille modeste, il est scolarisé en 1866 dans une école religieuse mais doit rapidement y mettre fin car sa famille émigre en Italie, à Turin. Il poursuivra ses études jusqu’en 1873. Ce passage en Italie sera certainement déterminant dans sa carrière car ce sont ses premiers contacts avec la perspective, la profondeur et les proportions.

À ses 17 ans, son père, reçoit une opportunité pour immigrer au Canada dans le domaine de l’industrie du bois et c’est ainsi qu’Edmond Dyonnet fit ses premiers pas à Montréal.

Il étudie le dessin très rapidement à l’Institut national des beaux-arts et décide de repartir explorer l’Italie pour nourrir une inspiration et un besoin créatif important.

De 1875 à 1890 il séjourna en Italie et plus précisément à l’Académie Albertina de Turin avec Gastaldi, Gilardo et Marinelli. Ces influences vont nourrir continuellement son besoin d’exceller dans la technique de la peinture à l’huile. Il visite l’Italie et commence à recevoir une reconnaissance auprès de ses paires car il sera sélectionné pour le premier prix à l’école de Florence qu’il remporta haut la main. Ses oeuvres vont être exposés à l’Exposition internationale de Rome en 1890 juste avant son retour à Montréal.

 De retour à Montréal, il enseigne dans le même institut en tant que professeur de dessin jusqu’a devenir membre de l’institue de l’Art à Montréal en 1891. Cette période fut extrêmement importante dans son parcours et dans la reconnaissance de ses collègues car il devint le professeur le plus prestigieux de ses compères. Il enseigne à une 100e d’élèves qui compte parmi eux les plus grands noms de l’histoire de l’art Canadienne comme Clarence Gagnon, Thomas Garside, A.Y Jackson, Narcisse Poirier, Albéric Bourgeois ou encore Marc-Aurèle Fortin.

C’était un professeur dit "de la vieille école" car il n’aimait pas les impressionnistes qui prenaient de l’ampleur parallèlement en Europe. Il n’appréciait pas la peinture de VanGogh qu’il jugeait démuni de toutes les règles de l’Art. Il était beaucoup plus sensible aux classiques français et hollandais comme Poussin ou Gellée.

À partir de 1893, son succès est tel qu’il sera élu membre de l’Académie royale des arts du Canada. Un poste qu’il chérira jusqu’à en devenir le secrétaire général jusqu’en 1943: au total 37 ans.

Durant cette période, il continuera d’entretenir en parallèle une carrière prolifique. Il fonde alors, avec Alfred Laliberté et M-A de Foy Suzor-Coté la première École des beaux-arts de Montréal. Il participe aussi à plusieurs expositions et devient le portraitiste de la bourgeoisie montréalaise. (juges, médecins, notables..).

Quelques années avant sa mort, il rédigera son autobiographie Mémoire d’un artiste canadien publié en 1968 par l’Université d’Ottawa.

Ses oeuvres sont exposés aujourd’hui dans plusieurs grands musées canadiens, au musée des beaux-arts de Montréal, au Musée national des beaux-arts à Québec, au Musée de la civilisation, au Séminaire de Québec, au Musée des beaux-art d’Ottawa et de Toronto ainsi qu’à L’Art Gallery of Greater Victoria en Colombie Britannique.

 

Il décède le 7 juillet 1954, à Montréal en laissant derrière lui ni femme ni enfant.

_________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Achat et vente de tableaux du peintre Edmond Dyonnet. Contactez-nous à l'une de nos galeries pour vendre ou acheter des oeuvres d'art de Edmond Dyonnet

 

TABLEAU DE EDMOND DYONNET À VENDRE ?

Les oeuvres de Edmond Dyonnet disponibles

Demande d'information

Choisir...
Ajouter un fichier +




Les champs identifiés par un astérisque (*) sont obligatoires.